Main Content

Cégep de Sherbrooke

Campuses

1

Enrolment

  • 3795

    Full-time
  • 72

    Part-time
  • 70

    International

Un Cégep qui se démarque

Seul établissement collégial francophone et public en Estrie, le Cégep de Sherbrooke propose 32 programmes d’études, dont 23 au secteur technique et 9 au secteur préuniversitaire, ainsi qu’une douzaine de programmes menant à une attestation d’études collégiales. L’offre de programmes couvre un large éventail de disciplines et de secteurs d’activités. L’établissement est le plus grand cégep hors des grands centres, et se classe parmi les employeurs d’importance en Estrie avec un effectif de plus de 800 personnes à son emploi. Environ 6000 étudiantes et étudiants, provenant majoritaire de l’Estrie, mais également d’ailleurs au Québec et à l’étranger, choisissent chaque année le Cégep de Sherbrooke.

Le Cégep de Sherbrooke est reconnu pour la qualité de son enseignement et également pour son caractère novateur notamment sur le plan de la recherche par ses projets auxquels participent les étudiants et les étudiantes. L’établissement a aussi mis en place une formule unique : la coexistence travail-études qui permet de combiner, dans une même semaine, la formation en classe et un travail rémunéré en entreprise en lien avec le programme d’études. Toujours en matière d’innovation, le Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS) dispose d’espaces, de laboratoires et d’outils pédagogiques à la fine pointe de la technologie en simulation comptant également plusieurs mannequins haute-fidélité. Ses installations ultramodernes permettent aux enseignants et étudiants de différents programmes d’enseignement ainsi qu’aux professionnels de milieux variés de parfaire leurs compétences ou de mener des recherches à partir de scénarios conformes à la réalité.

Le Cégep offre de plus aux entreprises des services dans les domaines de la productique, de la formation continue et de la formation sur mesure. Son Centre collégial de transfert technologique (CCTT) contribue à l’amélioration de la productivité des entreprises par l’intégration des nouvelles technologies. C’est aussi, pour les étudiants et étudiantes, un lieu de pratique et d’expérimentation de prédilection. Enfin, plusieurs entreprises et organisations font appel aux services du Centre de formation continue du Cégep de Sherbrooke pour optimiser leur rendement et développer les compétences de leurs équipes de travail.

Fast Facts

  • Les finissants de 2015 ont donné une note de 97 % au Cégep de Sherbrooke pour ses méthodes pédagogiques, ses mesures de soutien à la réussite et l’actualisation de ses programmes.
  • Premier Cégep à mettre en place la coexistence travail-études qui permet aux étudiants de combiner, dans une même semaine, la formation en classe et un travail rémunéré en entreprise.
  • Le taux de placement des diplômés de 2015 des programmes techniques est de 89 % ; le Cégep contribue ainsi à l’augmentation du bassin de main-d’œuvre en Estrie.
  • Premier Cégep à instaurer la passe universelle étudiante pour le transport en commun, permettant l’accès libre au service de transport en commun durant la session d’études.
  • Service de reconnaissance des acquis et des compétences en entreprise en Technologies de maintenance industrielle. En tout, 45 employés seront formés et le projet est appelé à prendre de l’ampleur.

This is how we...

Contribute to our Community

Par ses projets de recherche, le Cégep de Sherbrooke a un impact positif au sein de sa communauté et même à travers le monde. À titre d’exemple, des travaux menés par des enseignants-chercheurs du Cégep, spécialisés dans le domaine de la pollution lumineuse, proposent des alternatives aux DEL blanches, comme les DEL ambrées ou filtrées, qui sont moins dommageables sur la santé et l’environnement. Suivant ces recommandations, la Ville de Sherbrooke a mis à jour son infrastructure d’éclairage, et d’autres villes seront invitées à emboîter le pas dans le cadre du projet d’envergure internationale, Cities at Night. D’autres projets de recherche sont menés au Cégep dans divers domaines comme le développement d’anticorps, l’évaluation de la qualité de l’eau ou la création des moulins à mil solaires pour des populations africaines. Ces projets suscitent la participation de différents programmes d’études, favorisant ainsi l’interdisciplinarité. Ils impliquent aussi directement les étudiants qui ont la chance de contribuer à l’avancement des connaissances en sciences, assurant ainsi une relève scientifique de choix. C’est également l’occasion pour le Cégep de tisser des liens étroits avec des entreprises qui font appel à l’expertise de ses enseignants-chercheurs et de ses étudiants pour les aider dans leur projet de recherche et développement.

Foster Student Success

Les étudiants et étudiantes à la barre du projet Les Moulins du soleil et leur enseignant en Techniques de génie mécanique – Technologie de maintenance industrielle, Pierre Masson, ont remporté une bourse d’une valeur de 4 000 $ dans le cadre du programme Jeune citoyen engagé de l’Oeuvre Léger. Rappelons qu’une dizaine d’étudiants de cinq programmes différents ont pris part à un séjour au Sénégal au printemps 2015 dans le but de développer la version améliorée du moulin. Ils ont travaillé à simplifier la conception du moulin à mil, tout en augmentant la quantité journalière de céréales transformées.Grâce à la bourse Jeune citoyen engagé, les étudiants pourront travailler à l’évolution du moulin et en implanter un de plus au Sénégal, à la suite d’un partenariat établi avec la Coopération Bambilor-Sherbrooke.

L’entreprise étudiante C3 Estrie a lancé son offre de services dans le cadre de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat en novembre 2015. C3 Estrie est le fruit d’efforts conjoints de la part d’étudiants, d’étudiantes et de membres du personnel du Cégep de Sherbrooke. Leurs objectifs communs : favoriser le développement d’une culture entrepreneuriale au collégial et enrichir la formation existante par l’entremise d’expériences concrètes. C3 Estrie est autonome et entièrement géré par des étudiants et des étudiantes du Cégep. L’entreprise offre des services dans les secteurs suivants : bureautique, graphisme, organisation d’évènements et évaluation de services à la clientèle. Le Cégep de Sherbrooke peut ainsi compter sur une relève entrepreneuriale engagée et motivée.

Mis sur pied par des étudiants en Techniques policières, le projet Unité sans violence a été implanté en 2006 dans quelques classes de 6e année d’écoles de Sherbrooke et de Québec. Par le truchement d’un atelier interactif abordant les thèmes de la violence verbale, physique et psychologique, le projet vise à sensibiliser les élèves à toutes les manifestations de violence et à la prévenir. Ce programme nécessite chaque année la participation d’une vingtaine d’étudiants en Techniques policières. Le projet a été lauréat régional au Concours québécois en entreprenariat en 2007 et a été présenté en Belgique en 2009. Chaque année, des ateliers ont lieu dans les écoles primaires de la région et permettent aux étudiants en Techniques policières de faire une différence dans leur milieu.

Partner with Business and Community

Industry

À la suite de l’explosion survenue le 8 avril 2012 dans leur entreprise, les dirigeants de Neptune Technologies et Bioressources ont entrepris de reconstruire une usine plus grande et plus moderne. Dans une telle usine, Neptune devait avoir recours à de nombreux opérateurs et contrôleurs de procédés chimiques. Les dirigeants ont donc fait appel aux Services aux entreprises du Cégep de Sherbrooke afin de relancer le programme Opération et contrôle de procédés chimiques. Une première cohorte de finissants recevait une attestation d’étude collégiale (AEC) en 2013, et Neptune a pu engager cinq des finissants. Le programme du Cégep a tout à fait répondu aux besoins de formation de Neptune. La collaboration entre le Cégep et Neptune est telle que l’entreprise participe même à des séances d’information pour faire connaître les programmes de formation continue offerts par l’établissement d’enseignement.

Community

Lancée par une enseignante en Techniques de santé animale, la Clinique pour les animaux des gens de la rue du Cégep de Sherbrooke offre gracieusement ses services aux animaux de personnes en difficultés. Cette clinique représente à la fois un geste de soutien social et un contexte de pratique pour les étudiants et étudiantes de ce programme d’études. Ce projet, qui a vu le jour en 2008 grâce à la collaboration de la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue et la Fondation Cégep de Sherbrooke, vise à ce que les gens de la rue puissent profiter gratuitement de différents conseils et de soins pour leurs animaux. En plus de pratiquer leur futur métier, les étudiants et les étudiantes entrent en contact avec une autre réalité sociale et vivent une expérience qui peut briser des préjugés.

Date modified: 2016-05-16