Main Content

Cégep Limoilou

Campuses

2

Enrolment

  • 5498

    Full-time
  • 782

    Part-time
  • 123

    International
  • 7

    Indigenous

Présent dès l’an 1 des collèges d’enseignement général et professionnel en 1967, le Cégep Limoilou repose sur de solides assises. Issu du regroupement de l’Externat Saint-Jean-Eudes, de l’École de technologie de Québec, de l’Institut familial La Ruche et d’écoles d’infirmières de la région, le Cégep Limoilou a hérité d’une grande expertise en enseignement technique et de convictions centrées sur la démocratisation de l’enseignement et la justice sociale. Des legs qui inspirent toujours son projet éducatif : Le savoir, source de liberté! Aujourd’hui, quelque 750 employés, dont près de la moitié sont des enseignants, œuvrent à la réussite des 5 500 étudiants qui ont choisi le Cégep Limoilou pour réaliser leurs rêves. Ses étudiants sont répartis dans plus de 40 profils et programmes de formation dispensés sur trois sites d’enseignement : les campus de Québec et de Charlesbourg ainsi que le Pavillon des métiers d’art. À ces lieux de formation, s’ajoutent des écoles-ateliers partenaires pour les métiers d’art et les arts du cirque ainsi qu’une Fondation. Le Collège prépare donc la relève dans des domaines très variés : sciences et technologies, arts et culture, sciences humaines, industrie touristique, sciences de la santé et administration.

Partenaire du développement économique de la région de Québec, le Cégep Limoilou contribue à l’amélioration des compétences des adultes, par ses activités de formation continue, ainsi qu’à la compétitivité des entreprises, par ses nombreux services d’accompagnement et de formation. Sa complicité avec le milieu du travail l’a d’ailleurs amené à être un pionnier en enseignement coopératif au Québec. Ainsi, la majorité des programmes techniques du Cégep proposent l’Alternance travail-études ce qui permet à ses étudiants de bénéficier d’une formation concrète et adaptée au marché du travail. Des stages sont également offerts à l’étranger grâce au développement accru de ses activités à l’international qui l’ont notamment amené à devenir la première Classe Confucius pour l’Est du Québec. Le Cégep participe aussi à des projets de coopération internationale et forme des travailleurs ainsi que des formateurs en Amérique latine et en Afrique.

Toujours dans ce même esprit d’innovation, le Cégep Limoilou pave également la route dans d’autres domaines tels que l’entrepreneurship avec son programme parascolaire Entrepreneuriat-études, ainsi qu’en matière environnementale. Son engagement et ses actions concrètes pour la gestion écologique de ses ressources et le développement responsable et viable ont d’ailleurs été soulignés au niveau provincial comme en font foi de nombreuses certifications. Mais un portrait du Cégep serait bien incomplet sans un passage sur son engagement sportif. Reconnu pour l’excellence de ses équipes sportives, les Titans, le Collège est membre de l’Alliance sport-études – enseignement supérieur. Il offre ainsi aux étudiants-athlètes individuels ou des Titans, un encadrement leur permettant de conjuguer réussite scolaire et performance sportive. Le Cégep Limoilou est donc un établissement en pleine maturité, engagé résolument dans le développement global des individus et préoccupé par la qualité du milieu de vie tant de ses étudiants que de ses employés.

Fast Facts

  • 2,5 millions $ pour la réussite – Grâce à sa Fondation, le Cégep Limoilou déploie son « Projet réussite » pour développer des projets novateurs visant l’accompagnement, l’innovation pédagogique et l’orientation.
  • Mieux connaître pour mieux accompagner (1 150 000 $) – CPA+ (Connaître pour accompagner+) permet le dépistage rapide et continu des difficultés des étudiants permettant d’intervenir judicieusement et au bon moment.
  • L’innovation pédagogique (600 000 $) – Pour un parcours scolaire accessible et dynamique, le Cégep s’est doté d’installations technologiques de pointe soutenant une pédagogie avant-gardiste en téléenseignement et en apprentissage actif.
  • Téléenseignement et classes interactives – Premier à implanter le téléenseignement à Québec, Limoilou facilite l’accès à distance en développant des partenariats. De plus, les classes d’apprentissage actif sont des modèles d’innovation.
  • Donner du sens sens (750 000 $) – Des mesures novatrices aident les jeunes à préciser leur projet pour donner du sens aux études et réussir. Le Cégep innove avec l’Entrepreneuriat-études parascolaire.

This is how we...

Contribute to our Community

En matière de conciliation famille-études, le programme Parents-études du Cégep Limoilou figure comme exemplaire dans la publication La conciliation famille-études au niveau collégial : comment favoriser l’accès aux parents-étudiants ? Produit par le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale dans le cadre du projet « Préparer la réussite des filles et des jeunes femmes », le document se veut un guide de référence pour les établissements d’enseignement supérieur concernant la mise en place de mesures de conciliation famille-études. Ayant connu un essor important en 2007, grâce la généreuse contribution de la Fondation Lucie et André Chagnon à la Fondation du Cégep Limoilou, le programme Parents-études a reçu en 2010 le prix Égalité 2010 décerné par le Secrétariat à la condition féminine dans la catégorie « Conciliation travail-famille ». En mars 2010, Parents-études a aussi été Lauréat Le Soleil/Radio-Canada.

Foster Student Success

Mondial des Métiers – William Lebel, étudiant en Techniques de l’informatique, s’est mérité une médaille d’excellence lors du 43e Mondial des métiers, qui s’est tenu à Sao Paulo au Brésil du 11 au 16 août 2015. Son enseignant-entraîneur, Pierre Boucher, a soutenu William au fil de sa préparation et tout au long de la compétition. Se spécialisant en Gestion de réseaux, William avait été sélectionné pour représenter le Canada à la suite des Olympiades canadiennes des métiers et technologies qui se sont tenues à Toronto, en juin 2014. Il avait auparavant remporté la médaille d’or aux Olympiades québécoises de la formation professionnelle et technique tenues à Québec en mai 2014. Le Mondial des métiers c’est une compétition entre les meilleurs au monde ! Pour le Cégep Limoilou, il s’agit du 3e étudiant dans les dix dernières années qui se qualifie pour porter les couleurs du Canada au Mondial.

Le Cégep Limoilou à nouveau au pouvoir au Forum étudiant 2015 – Six étudiants en Sciences humaines – Enjeux internationaux ont occupé des postes prestigieux lors du Forum étudiant qui s’est déroulé à l’Assemblée nationale du Québec du 12 au 16 janvier 2015. Pour une quatrième fois en cinq ans, le premier ministre élu a été un étudiant du Cégep Limoilou et c’est Maxime Leblond qui a formé un gouvernement majoritaire lors de cette 23e édition du Forum. Cinq autres étudiants ont aussi témoigné de la qualité de leurs apprentissages et donné la pleine mesure de leur talent soit Marie-Charlotte Allard, Audrey Pépin, Christophe Chouinard, Nico Julien et Samuel L’Heureux. Dans la foulée du Forum étudiant 2015, Samuel L’Heureux a représenté le Québec au Parlement francophone des jeunes, une rencontre internationale qui s’est tenue à Berne, en Suisse, à l’été 2015.

L’Association canadienne de l’enseignement coopératif honore un diplômé du Cégep Limoilou – L’ACDEC-Québec a décerné une bourse (1000 $) à Xavier Garant pour avoir effectué avec distinction des stages en Alternance travail-études. Xavier a su se démarquer auprès des équipes de travail lors des stages tout en obtenant une moyenne scolaire de 90,1 % et une cote de rendement (cote R) de 33,4. Des résultats exemplaires en Techniques de génie mécanique avec cheminement DEC+BAC en Alternance travail-études. Après un premier stage chez Général électrique Canada, à l’usine de Bromont – GE Aviation, et un second stage chez Pratt & Whitney Canada, Xavier s’était vu attribuer la cote « supérieure » lors de ses évaluations. Sur le plan parascolaire, il a remporté le Prix du mérite au concours Sciences, on tourne! en 2012. Au printemps 2014, ce futur ingénieur a représenté le Cégep aux Olympiades québécoises de la formation professionnelle et technique.

Partner with Business and Community

Industry

Parcs Industriels, M3i-Supervision et Cégep Limoilou – Répondant à l’invitation de la Direction du service aux entreprises et de la formation continue du Cégep Limoilou et de Profil PME, des entreprises des parcs industriels Colbert, Jean-Talon, Duberger et Frontenac se sont regroupées permettant aux participants d’échanger sur leurs problématiques, de chercher des conseils et de proposer des actions concrètes. Par ailleurs, le réseau M3i-Supervision a accueilli en 2015 un 16e centre agréé M3i-Supervision : le Cégep de Sherbrooke. Ce réseau développé en 2007 par le Cégep Limoilou, est une initiative du Cégep Limoilou qui a fait son chemin à travers le Québec avec 25 500 inscriptions/cours. Il offre des services de formation, d’évaluation et de coaching aux gestionnaires en ressources humaines.

Community

Terrain synthétique multisport de Charlesbourg – L’aménagement du Terrain Gérard-Chiquette, une surface synthétique multifonctionnelle est le fruit d’un partenariat exemplaire entre la Ville de Québec, le Patro de Charlesbourg, la Polyvalente de Charlesbourg et le Cégep Limoilou. Ce terrain polyvalent sert pour les cours d’éducation physique et plus particulièrement aux équipes de rugby, de football et de soccer des Titans du Cégep Limoilou. Il est aussi utilisé pour les activités du Patro, de la ville et de la Polyvalente. Cet équipement communautaire vise à encourager la pratique sportive des jeunes du primaire, du secondaire et du collégial. Le projet est devenu réalité grâce à la contribution de la Fondation du Cégep qui repose sur le dynamisme de plusieurs anciens du Cégep, du Patro et de la Polyvalente ainsi que sur la collaboration de nombreuses entreprises. Un engagement collectif qui a permis qu’un projet de cette envergure puisse se concrétiser.

Support Indigenous Students

Au Cégep Limoilou les étudiants autochtones s’intègrent à la communauté collégiale. Ils ont accès aux mêmes services et aux mêmes activités que l’ensemble des collégiens. Cependant, nous avons noté qu’ils joignent volontiers le comité interculturel ou encore font appel au service Parents-Études. Comme ces étudiants sont financés par leur conseil de bande, les aides pédagogiques individuels (API) qui suivent chaque dossier étudiant sont interpellés à l’occasion pour le suivi scolaire de ces étudiants. Notons que les APIs portent une attention particulière aux étudiants autochtones et assurent un suivi soutenu pour motiver leur réussite.

Date modified: 2016-02-04