Partenariats internationaux

Main Content

Éducation pour l’emploi au Kenya (EPEK)

Le programme Éducation pour l’emploi au Kenya (EPEK) est une initiative quinquennale visant à apporter un soutien et à renforcer l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) au Kenya. Les responsables de l’EPEK travailleront avec des écoles polytechniques de partout au pays, en partenariat avec le ministère de l’Éducation kenyan et des représentants clés de l’industrie, pour mettre sur pied de nouveaux programmes ou améliorer les programmes existants axés sur les compétences dans le secteur agricole et le secteur de l’énergie.

Leur objectif est d’accroître les débouchés pour les jeunes Kenyans en matière d’emploi et de développement économique.

Renforcement du système kenyan d’EFTP

En mettant à profit les connaissances et compétences spécialisées ainsi que l’expérience des établissements membres de CICan, les responsables de l’EPEK noueront des partenariats institutionnels entre les établissements d’EFTP du Kenya, des organismes partenaires et des collèges et instituts canadiens afin :

  • d’améliorer la qualité et la pertinence des programmes de formation professionnelle dispensés dans les établissements d’EFTP du Kenya;
  • de renforcer la capacité de ces établissements à offrir des programmes de formation professionnelle accessibles, favorables à l’égalité des sexes et qui répondent aux besoins des entreprises locales;
  • d’accroître l’efficacité des organismes kenyans concernés à mettre en œuvre la réforme du système d’EFTP;
  • d’augmenter les débouchés économiques pour les hommes et les femmes diplômés des établissements d’EFTP au Kenya.

Ce travail, qui reflète étroitement les objectifs de la loi kenyane sur l’EFTP et sa stratégie de réforme dans ce domaine, permettra de créer un bassin d’ouvriers qualifiés pour répondre aux besoins des secteurs en demande au Kenya et de s’assurer que les diplômés tireront parti des débouchés économiques correspondants, en tant que salariés ou en tant qu’entrepreneurs.

En bref

  • 1 200 jeunes Kenyans obtiendront un diplôme d’un programme appuyé par l’EPEK.
  • 10 partenariats institutionnels entre les écoles polytechniques kenyanes et les collèges et instituts canadiens seront formés.
  • Les responsables de l’EPEK travailleront avec les écoles polytechniques de Kitale, d’Eldoret, de Kakamega, de Kisumu, de Kisii, de Meru, de Nyeri, de Garissa, de Mombasa et de Nairobi.
  • l’EPEK soutient la vision du gouvernement kenyan pour l’avenir de son pays, à savoir, devenir « d’ici 2030, un pays en cours d’industrialisation à revenu moyen, offrant une qualité de vie élevée à tous ses citoyens ».

Financement

L’EPEK est un programme quinquennal (de 2016 à 2021) doté d’un budget de 20,6 millions de dollars canadiens, financé par le gouvernement du Canada par le biais d’Affaires mondiales Canada.