Partenariats internationaux

Main Content

Essor du secteur privé par l’éducation pour l’emploi (ESP-ÉPE)

Le projet Éducation pour l’emploi (ÉPE) mis en œuvre au Sénégal sous le titre Essor du secteur privé par l’éducation pour l’emploi (ESP-ÉPE) vise à favoriser l’expansion du secteur privé sénégalais en développant des programmes de formation qui tiennent compte des besoins du marché du travail. Il est axé sur trois secteurs prioritaires : l’agriculture, l’exploitation minière et la géomatique. Il vise à améliorer les locaux et l’équipement éducatifs qui servent à offrir aux étudiants des formations professionnelles afin que les étudiants sénégalais soient mieux préparés à l’emploi. Il vise aussi à aider les établissements d’enseignement et de formation professionnels et techniques (EFPT) à acquérir une plus grande autonomie et à améliorer leurs approches de gouvernance et de gestion. Il permettra aux instituts de formation professionnelle et technique de recevoir un soutien pour élaborer les programmes d’études dans les domaines prioritaires et celui de la formation pédagogique des formateurs, et d’obtenir l’équipement nécessaire aux formations ciblées.

Partenariat public-privé

Les responsables de l’ESP-ÉPE Sénégal travaillent à établir des liens entre le secteur privé et le secteur de l’EFPT afin de répondre aux besoins du marché du travail. La mise en place d’un réseau de partenaires opérant dans les deux secteurs contribuera à l’amélioration de la gestion des établissements de formation. La participation du secteur privé permettra aussi de s’assurer que ces établissements fournissent aux étudiants les compétences en demande à l’échelle locale et leur permette d’améliorer leurs compétences en entrepreneuriat. Le projet vise à permettre aux étudiants non seulement d’acquérir les compétences nécessaires à trouver un emploi qui leur convient, mais aussi de recevoir des services d’orientation pour les aider à faire la transition vers le monde du travail. De plus, et comme c’est le cas de tous les programmes ÉPE auxquels participe CICan, il vise aussi à favoriser l’accès à un emploi pour les femmes. Outre l’accent mis sur l’égalité des sexes, le projet a aussi pour objectif de prendre en considération les préoccupations liées à la protection de l’environnement, à la gestion du risque, à la coordination entre tous les intéressés en même temps qu’à la promotion d’une bonne gouvernance.

CICan s’est associée à deux ministères pour créer et mettre en œuvre le projet d’ESP-ÉPE : le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada, et le Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat du Sénégal, moteur du projet et avec lequel collabore CICan. Le projet d’ESP-ÉPE doit aussi contribuer à l’achèvement de l’actuelle réforme de l’enseignement technique en cours au Sénégal.

En bref

  • Programme lancé en 2014.
  • 17 programmes de formation en cours d’élaboration.
  • Régions : Dakar, Saint-Louis, Thiès, Diourbel, Ziguinchor, Kaolack et Kédougou.
  • Secteurs : l’agriculture, l’extraction minière et la géomatique.
  • Le projet d’ESP-ÉPE Sénégal engage la participation de 12 collèges et cégeps canadiens, et d’établissements de formation techniques sénégalais, et bénéficiera à environ 13 500 étudiants sénégalais.
  • Objectif ultime : favoriser l’employabilité des apprenants formés dans les établissements d’EFPT en offrant des formations correspondant aux besoins de compétences du secteur privé.

Financement

L’ESP-ÉPE Sénégal est financé par le gouvernement du Canada par l’entremise du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada (MAECD) à hauteur de 20 millions de dollars sur six ans.