Main Content

Transports novateurs : du réaménagement des véhicules autonomes au pilotage de drone
#transport

Des jeunes profitent de modules de simulation de vol pour augmenter leur expérience d’apprentissage au First Nations Technical Institute. Photo : FNTI.

Transports novateurs : du réaménagement des véhicules autonomes au pilotage de drone

12 août 2019
Selon Transports Canada, les transports constituent la deuxième plus importante source de gaz à effet de serre (GES) au Canada, c’est-à-dire le quart du total des émissions au pays. Face à ces chiffres, l’innovation dans le secteur des transports est d’une importance critique pour minimiser les émissions de GES en conformité avec les objectifs établis par l’Accord de Paris. Ainsi, l’un des cinq thèmes de Transports 2030, le plan stratégique du gouvernement du Canada pour l’avenir des transports, est « le transport écologique et innovateur ».

Le transport, c’est bien plus que les avions, les trains et les voitures. Le mandat de Transports Canada est de « veiller à ce que le réseau de transport du Canada contribue à la réalisation de notre ambitieux programme de création d’emplois et de croissance économique ».

Les collèges et les instituts contribuent à l’innovation dans l’industrie des transports en menant des projets de recherche visant à moderniser et à transformer le transport routier, ferroviaire, aérien et par eau en proposant des solutions aux problèmes que vivent les conducteurs et les pilotes et en assurant la prestation de formations à jour, accessibles à tous et en perpétuelle évolution dans tous les domaines des transports. En voici quelques exemples :

  • Le programme First Peoples’ Aviation Technology offert au First Nations Technical Institute (FNTI), le seul programme postsecondaire autochtone en aéronautique au Canada, est offert en partenariat avec le Canadore College. Le FNTI a aussi récemment organisé son premier camp en aéronautique pour jeunes autochtones, l’Indigenous Youth Aviation Camp, pour encourager les prochaines générations à faire carrière comme pilote, un rôle dont l’importance est perçue comme étant critique pour la durabilité de plusieurs communautés autochtones.
  • Le Centre québecois de formation aéronautique (CQFA) au Cégep de Chicoutimi offre plus de 50 formations dans le secteur de l’aéronautique. De plus, il s’agit du seul établissement au Canada qui offre des formations dans tous les trois domaines de spécialisation : aéronefs multimoteurs commerciaux, pilote de brousse (hydravion) et hélicoptère. Pour plus d’informations sur les technologies et les formations en aéronautique et en aérospatiale, dont celles du Cégep Édouard-Montpetit, Confederation College, BCIT et Red River College, consultez ce numéro de Perspectives.
  • Au Fanshawe College, le Norton Wolf School of Aviation Technology offre un certificat en opérations de systèmes aériens commerciaux télépilotés qui fournit aux étudiants les connaissances et les compétences nécessaires pour concevoir, soutenir, opérer et maintenir les véhicules aériens sans pilote (UAV), ou drones. Étant donné le potentiel des drones pour recueillir des données dans les régions rurales, éloignées et nordiques, l’Aurora College aussi a récemment lancé un cours intensif de trois jours sur l’opération des UAV.
  • L’Institut du véhicule innovant (IVI), un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) associé au Cégep de Saint-Jérôme, se spécialise dans la recherche appliquée, le développement, l’évaluation et la mise en application de technologies novatrices dans le secteur des transports. Un de ces projets comprend le développement d’une trousse de réaménagement compatible avec la conception modulaire qui peut transformer les véhicules ordinaires en véhicules autonomes.
  • Le Durham College participe au réseau d’innovation de véhicules autonomes Autonomous Vehicle Innovation Network (AVIN), un partenariat communautaire conçu pour aider les petites et moyennes entreprises à développer, à créer des prototypes, à tester et à valider les technologies automobiles transformatrices. En permettant aux entreprises technologiques d’accéder aux expertises du personnel, aux talents des étudiants et aux installations de recherche des plus modernes, le Durham College les aide à élargir les capacités des véhicules autonomes dans un milieu sécuritaire et contrôlé.
  • Le programme de chef de train offert par le Rail Training Centre du Southern Alberta Institute of Technology (SAIT) produit des diplômés hautement qualifiés pour une industrie qui connaît actuellement une croissance importante. Les étudiants reçoivent une formation pratique avec de vrais équipements dans des domaines aussi variés que la manipulation des matières dangereuses, la sécurité ferroviaire et les composantes mécaniques des wagons de chemin de fer.
  • Depuis 2013, l’Institut technologique de maintenance industrielle (ITMI), un CCTT associé au Cégep de Sept-Îles, reçoit une subvention de professeurs-chercheurs industriels du CRSNG axée sur l’entretien et les opérations ferroviaires. Les recherches menées par l’ITMI touchent le traitement automatique des données, les protocoles de communications dans les régions nordiques et isolées et les systèmes d’avertissement pour chefs de train conçus pour prévenir les risques de déraillement.

Alors que l’innovation dans le domaine des transports continue d’accélérer, les collèges et les instituts fournissent des solutions aussi audacieuses que novatrices pour faire avancer la sécurité, l’efficacité et la performance environnementale des transports au Canada.