Éducation autochtone

Main Content

Éducation autochtone

En bref

  • De tous les segments de population, c’est la jeunesse autochtone qui affiche la croissance démographique la plus rapide au Canada.
  • Les taux de scolarisation enregistrés dans les collèges et instituts à l’échelle postsecondaire se situent au même niveau pour la population autochtone et la population non autochtone (soit 21 %). Dans le domaine des titres de compétences associées aux métiers, ces taux de scolarisation sont plus élevés dans les collectivités autochtones, avec 14 %, que dans la population non autochtone, où ils sont de 12 %. (Enquête nationale auprès des ménages de 2011)
  • À ce jour, un total de 47 collèges et instituts ont signé le Protocole sur l’éducation des Autochtones de CICan.
  • Dans l’ensemble du Canada, on dénombre 80 collèges et instituts qui offrent des programmes d’éducation spécifiquement autochtones.
  • Par ailleurs, on dénombre 90 collèges et instituts qui offrent des services de soutien sur mesure à l’intention des étudiants autochtones.

Les collèges et instituts du Canada se sont engagés à améliorer les résultats obtenus en matière d’éducation des Autochtones dans l’ensemble du pays. Par le biais de leurs campus, qui desservent plus de 3 000 collectivités, y compris des réserves des Premières Nations, des villages isolés, des collectivités du nord ainsi que des centres urbains, ils sont en mesure de répondre aux besoins des Premières Nations, des Métis et des Inuits où qu’ils se trouvent.

indi-image

Les collèges et instituts sont les principaux fournisseurs d’enseignement postsecondaire de même que de formation de base pour adultes auprès des communautés autochtones. Ils travaillent en étroite collaboration avec les collectivités des Premières Nations et les collectivités métisses et inuites pour offrir des programmes d’éducation et de formation autochtones ainsi que des services de soutien sur mesure pour permettre aux étudiants qui en font partie de persévérer dans leurs études jusqu’à l’obtention d’un diplôme, voire d’un emploi.

Dans son rapport final, la Commission de vérité et réconciliation a reconnu l’éducation comme étant l’une des meilleures façons de favoriser la compréhension mutuelle entre population autochtone et non autochtone. Les collèges et instituts reconnaissent pour leur part qu’ils ont un rôle important à jouer pour soutenir le développement des collectivités autochtones en étendant l’accès à l’enseignement postsecondaire et en favorisant la compréhension mutuelle et des relations de réciprocité entre les deux groupes. Un nombre croissant de collèges et instituts ont pris des mesures pour intégrer le savoir traditionnel des Premières Nations, des Métis et des Inuits à leurs programmes d’études, certains d’entre eux ayant même créé des cours obligatoires pour favoriser l’entente.

CICan est fière d’avoir apporté sa contribution à ces efforts qui ont abouti à l’élaboration d’un Protocole sur l’éducation des Autochtones, que de nombreux établissements ont signé d’une région à l’autre du pays. Dans le contexte de la réconciliation, ce protocole sur l’éducation des autochtones constitue un cadre d’orientation pour les collèges et instituts qui s’efforcent de renforcer leurs programmes d’éducation autochtones, leurs services de soutien et leurs structures de gouvernance.