Éducation autochtone

Main Content

Éducation autochtone

Les collèges et les instituts
l’éducation au service de la réconciliation

Partout au Canada, les collèges et les instituts constituent le principal point d’accès à une éducation postsecondaire pour les apprenants Inuits, Métis et membres de Premières Nations. Ils contribuent activement à faire avancer le processus de réconciliation et au développement des communautés autochtones. Ils travaillent de près avec de nombreux partenaires autochtones locaux pour éliminer les obstacles à l’éducation et promouvoir une culture de respect et d’intégration.

95 % de la population du Canada et 86 % de sa population autochtone vivent à moins de 50 km du campus d’un collège ou d’un institut.

La présence irremplaçable de ces établissements d’enseignement dans les collectivités nordiques et éloignées du pays, en plus des grands centres urbains, leur permet de nouer de solides partenariats avec des collectivités autochtones de tout le pays.

Niveau d’instruction postsecondaire

population autochtone par rapport au niveau moyen d’instruction au Canada

diplôme
collégial

baccalauréat
ou plus

certificat
d’apprentissage

Source : Statistique Canada, Recensement 2016

Des programmes adaptés aux besoins

Sur l’ensemble du pays, les collèges et les instituts offrent plus de 300 programmes conçus pour répondre aux besoins des apprenants et des communautés autochtones et sanctionnés par un titre de compétence (certificat, diplôme, baccalauréat, et certificat d’études supérieures). Parmi ces programmes figurent des possibilités de formation dans un large éventail de domaines correspondant à nombre des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, notamment :

éducation

santé

justice

langues et cultures

protection de l’enfance

Appui à la réconciliation

Le Protocole sur l’éducation des Autochtones pour les collèges et instituts qui a été lancé par CICan en 2014 s’appuie sur sept principes destinés à orienter le travail d’appui à la réconciliation et reflète étroitement les recommandations émises par la Commission de vérité et réconciliation du Canada en 2015.

Plus de 55 établissements ont signé ce protocole, montrant par ce geste qu’ils sont résolus à :

  1. Faire de l’éducation autochtone une priorité.
  2. Voir à ce que les structures de gouvernance reconnaissent les peuples autochtones et les respectent.
  3. Faire appel aux traditions intellectuelles et culturelles autochtones dans la mise en œuvre des programmes d’études et des méthodes d’apprentissage adaptés aux apprenants et à leur communauté.
  4. Aider les étudiants et les employés afin qu’il existe une meilleure compréhension mutuelle et une plus grande réciprocité des relations entre Autochtones et non-Autochtones.
  5. Augmenter le nombre d’employés autochtones par des nominations à durée indéterminée dans les diverses catégories d’emplois de l’établissement, y compris celle des cadres supérieurs.
  6. Établir des services et un milieu d’apprentissage holistiques centrés sur les apprenants autochtones pour garantir leur réussite.
  7. Nouer des relations avec les communautés autochtones et assumer la responsabilité du soutien à leur autodétermination par l’éducation, la formation et la recherche appliquée.

Des services de soutien sur mesure pour garantir la réussite

Les collèges et les instituts appuient la réconciliation et cherchent à garantir la réussite des étudiants autochtones par la mise sur pied de centres et de services spécialement conçus pour eux et culturellement adaptés :

  • services de conseils pédagogiques et réseaux d’entraide des pairs
  • soutien d’Aînés/de Sénateurs métis sur le campus
  • activités culturelles et spirituelles
  • lieux de rassemblement pour les étudiants autochtones
  • budget et ressources attitrées notamment pour la garde d’enfants, le logement, l’alimentation et les services familiaux permettant de couvrir les frais liés à l’éducation postsecondaire

Le saviez-vous ?

Plusieurs collèges et instituts tels que le Cambrian College, le Red River College, l’Assiniboine Community College et le Yukon College sont capables de dispenser des formations spécialisées dans des collectivités éloignéesgrâce à des classes mobiles totalement équipées et effet.

Les collèges et les instituts sont également les principaux fournisseurs de programmes d’éducation et de perfectionnement pour adultes qui jouent un rôle crucial dans l’élimination des obstacles à l’éducation postsecondaire. Cela est particulièrement important pour les Autochtones, chez lesquels le pourcentage d’hommes et de femmes de 25 à 64 ans ne détenant pas de diplôme d’études secondaires se maintient à 26 %, soit un taux plus de deux fois plus élevé que celui enregistré dans la population non autochtone du Canada (11 %).

Source : Statistics Canada, Census of population, 2016