Main Content

Perspectives, le 27 mai

 L’innovation maritime, d’un bout à l’autre du pays!

Un simulateur de navigation au Marine Institute (Terre Neuve). Photo: Marine Institute

Mesurant plus de 200 000 km, le littoral canadien est le plus long au monde et joue un rôle déterminant à la fois dans notre économie et dans notre identité. Le mois dernier, le gouvernement du Canada a annoncé le financement du Programme de formation dans le domaine maritime, un programme conçu pour faciliter l’accès des femmes et des personnes autochtones aux formations professionnelles dans l’industrie maritime au cours des trois prochaines années. Ces formations seront livrées dans la région de l’Atlantique par le Nova Scotia Community College (NSCC) et sur la côte ouest par le BCIT et le Camosun College. Le programme fait partie du Plan de protection des océans d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, lancé en 2016 à l’échelle nationale. Cela représente l’investissement le plus important que le gouvernement du Canada ait fait jusqu’à présent afin de protéger nos côtes et nos voies navigables. Ce financement permettra de veiller à ce que nos océans soient plus propres, plus dynamiques et plus sécuritaires pour les années à venir. 

Partout au pays, les collèges et les instituts canadiens mènent des recherches novatrices dans les secteurs maritime et côtier. Le mois dernier, nous nous sommes penchés sur le leadership des collèges et des instituts en matière de gestion et de protection des eaux douces du centre du pays. Cette semaine, nous nous tournons vers les autres ressources hydriques du Canada : l’aquaculture, la géomatique marine, le génie mécanique de marine et bien plus encore!

  • Sur la côte du Pacifique, le Centre for Shellfish Research de la Vancouver Island University mène des recherches techniques et scientifiques visant à répondre aux besoins grandissants et de plus en plus diversifiés de l’industrie de la culture des crustacés, notamment en ce qui concerne les nouvelles espèces, les nouvelles technologies, l’océanographie et la gestion de l’environnement.  
  • Au Camosun College, situé sur les terres de la nation Songhees à Esquimault (Colombie-Britannique), le Camosun Coastal Centre offre des formations dont l’objectif est de développer la main-d’œuvre maritime tout en fournissant des solutions novatrices pour renforcer la concurrence des entreprises de l’industrie maritime. 
  • Au centre du pays, le campus d’Owen Sound du Georgian College abrite le Centre for Marine Training and Research spécialisé dans les simulations de pointe en formation maritime. Ses installations comprennent des simulateurs de navigation, de salle des machines et d’opération d’embarcation de sauvetage, tous de qualité mondiale. 
  • Dans le Golfe du Saint-Laurent, l’Institut maritime du Québec, un Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) affilié au Cégep de Rimouski, mène des recherches appliquées dans les domaines du génie mécanique maritime et des technologies environnementales, entre autres, afin de fournir des solutions aux professionnels de l’industrie maritime. Par exemple, un de ces projets cherche à créer un système de propulsion hybride permettant aux bateaux de pêche de minimiser à la fois les coûts d’exploitation et l’impact écologique. 
  • Dans le même ordre d’idées, Merinov, un CCTT affilié au Cégep de la Gaspésie et des Îles, se spécialise dans la recherche appliquée associée à la pêche, à l’aquaculture et au traitement et au développement des produits aquatiques. 
  • Sur la côte atlantique, lApplied Oceans Research Group (AORG) du Nova Scotia Community College (NSCC) fait preuve d’innovation dans une série de projets pour cartographier le fond marin à l’aide d’instruments de sondage comme les systèmes de caméras sous-marins et les échosondeurs multifaisceaux. Le NSCC se distingue aussi comme leader grâce à son Centre for Ocean Ventures and Entrepreneurship (COVE), un espace collaboratif pour l’innovation appliquée dans le secteur maritime. COVE offre des espaces collaboratifs, des installations partagées, des ateliers, l’accès direct à l’océan, des espaces d’incubation et plus encore. 
  • Le Centre de recherche marine de l’Université Sainte-Anne travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour assurer la durabilité de l’industrie maritime au sein des collectivités rurales en favorisant l’innovation, l’éducation et la recherche. Les domaines de recherche incluent la pêche commerciale, l’aquaculture et l’adaptation aux effets du changement climatique.  
  • Au College of the North Atlantic, le Wave Energy Research Centre profite de vagues importantes, de courants de marée et d’un port libre de glace à longueur d’année pour mener des recherches sur l’utilisation de l’énergie générée par les vagues océaniques pour alimenter l’aquaculture terrestre en eau de mer. 
  • Le Marine Institute of Memorial Universityest doté d’installations de classe mondiale pour fournir des formations, des possibilités de recherche appliquée et un soutien industriel aux industries maritimes. Par exemple, son Centre for Marine Simulation (CMS)utilise des technologies avancées en simulation pour effectuer des recherches sur les conditions qui influencent la performance cognitive et physique des personnes au large et sur l’amélioration de la sécurité et de l’efficacité des opérations en mer dans les environnements maritimes difficiles. Le Centre for Applied Ocean Technology (CTec) mène des recherches et des projets de collecte de données pour faciliter une gestion plus efficace et plus durable des zones côtières, notamment grâce au projet de l’atlas du fond marin de Terre-Neuve-et-Labrador, le Newfoundland and Labrador Seabed Atlas. 

Le College of the North Atlantic, le Marine Institute, Merinov et le NSCC se comptent aussi parmi les partenaires de la Supergrappe de l’économie océanique du Canada, dont l’objectif est de stimuler la croissance économique durable relative aux océans. Étant donné la grande variété d’expertises associées à l’industrie maritime, il ne peut y avoir aucun doute que les collèges et les instituts ont un grand rôle à jouer!

Un nouveau rapport sur les tendances et possibilités en recrutement international

Nous sommes ravis de partager les résultats d’une étude approfondie sur les marchés émergents dans une perspective de recrutement à l’international pour les collèges et les instituts canadiens. Cette étude, réalisée grâce à l’appui d’Affaires mondiales Canada (AMC), par l’entremise du programme Opportunités mondiales pour les associations (OMA)vise à aider nos membres à atteindre leurs objectifs en matière d’internationalisation. Elle fournit des renseignements et des stratégies qui leur permettront de tirer parti des nouvelles tendances et possibilités qui se présentent dans plusieurs marchés en croissance 

Bien que les marchés comme la France, l’Inde et la Chine continuent d’avoir une importance critique en termes du recrutement, ces informations seront utiles en vue d’intégrer de nouveaux marchés internationaux et de diversifier les effectifs d’étudiants étrangers afin d’atténuer les risques et développer de pratiques de recrutement durables. 

Une copie du rapport peut être téléchargée en format PDF.

Participez au programme ÉPE dans l’Alliance du Pacifique

La cinquième vague d’appels de proposition pour une assistance technique dans le cadre du Programme Éducation pour l’Emploi dans l’Alliance Pacifique (ÉPE-AP) de CICan a été officiellement lancée ! Financé par Affaires mondiales Canada, ce programme est mis en œuvre dans quatre pays de l’Alliance pacifique : le Chili, la Colombie, le Mexique et le Pérou. 

Les membres de CICan, travaillant idéalement avec un consortium d’autres établissements membres et d’organismes partenaires canadiens (comme un conseil sectoriel ou les ministères provinciaux/fédéraux pertinents) sont invités à collaborer avec les ministères responsables de l’ÉPE-AP dans chaque pays de l’Alliance du Pacifique afin de : 

  1. Mettre sur pied ou renforcer des initiatives ou des organismes sectoriels qui favorisent le dialogue et la coopération entre les principales parties prenantes du marché du travail pour aborder les questions du développement des compétences et du marché du travail et/ou; 
  2. Soutenir l’élaboration ou la mise en œuvre de cadres nationaux ou sectoriels de qualifications. 

Le consortium travaillera également au niveau régional, consacrant une partie des ressources allouées à soutenir l’échange de connaissances et la coopération entre les pays de l’Alliance du Pacifique dans ces deux domaines. 

Nous comptons sur votre participation ! La date limite pour soumettre un document conceptuel dans le cadre de cette cinquième vague est fixée au 14 juin 2019. Téléchargez les documents de soumission ici.

Un pas de plus vers l’équité, la diversité et l’inclusion dans le milieu de la recherche

Le 9 mai, l’Honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, a inauguré Dimensions : équité, diversité et inclusion Canada. Ce projet pilote a été conçu pour promouvoir la diversité et l’inclusion dans les institutions de recherche. Le but ultime de Dimensions est de s’attaquer aux obstacles systémiques, notamment ceux rencontrés par les membres de groupes sous-représentés ou défavorisés dont les femmes, les peuples autochtones, les personnes handicapées, les membres de minorités visibles / racialisées et les membres des communautés LGBTQ2+. Un appel à lettres d’intention pour rejoindre la première cohorte d’établissements éligibles aux prix Dimensions dans le cadre de ce projet pilote s’ouvrira le 3 juin 2019.  

Au même moment, la ministre Duncan a dévoilé la charte de Dimensions pour tous les établissements d’enseignement postsecondaire. De nombreux collèges et instituts se sont déjà engagés à développer et à intégrer les principes de l’EDI dans leurs politiques, leurs pratiques, leurs plans d’action et leur culture institutionnelle. CICan appuie l’initiative de la ministre Duncan et encourage ses membres à souscrire à la charte de Dimensions. 

En outre, la ministre a annoncé un investissement de 5,3 millions de dollars dans le cadre du programme de subventions pour le renforcement des capacités institutionnelles en matière d’EDI afin d’aider les établissements à faire progresser leurs objectifs. Nous sommes très fiers de constater que quatre membres de CICan ont reçu une subvention lors de la première ronde de ce programme de financement:  

Pour en savoir plus, veuillez visiter le site web du Gouvernement du Canada. 

Profitez des instituts de leadership de CICan

Êtes-vous un/une dirigeant(e) dans le domaine de la recherche appliquée ou dans la division internationale de votre collège ou institut? Si oui, CICan a conçu des instituts de leadership juste pour vous! 

Cette année l’Institut de leadership pour les responsables de la recherche appliquée et de l’innovation et l’institut pour les responsables des affaires internationales seront tous deux présentés à Halifax, N.-É. du 3 au 8 juillet. 

Des instituts pour les directions de programmes, gestionnaires, doyen(ne)s ou directions et pour directions générales ou présidences seront aussi offerts cet été. 

Nos Instituts de leadership sont conçus pour fournir aux leaders d’aujourd’hui et de demain les compétences nécessaires pour mener avec succès dans le contexte postsecondaire présent et futur, en présentant les plus récents concepts de gestion dans un environnement collaboratif et inclusif.  

Inscrivez-vous dès maintenant!

Devenez membre d’UMAP!

Les membres de CICan sont admissibles au consortium University Mobility in Asia and the Pacific (UMAP), un groupe qui favorise les échanges étudiants entre les collèges, les instituts et les universités dans dix-huit pays en Asie et de la ceinture du Pacifique. 

L’abonnement à UMAP offre aux établissements d’enseignement canadiens les avantages suivants :  

  • Des occasions de mobilité étudiante et du personnel enseignant grâce aux échanges réciproques avec les établissements d’enseignement supérieur en Asie et de la ceinture du Pacifique. 
  • Accès à des bourses d’études au Japon et à Taiwan. 
  • Upoint d’accès à des marchés émergents et existants  recruter des étudiants internationaux. 
  • Des partenariats stratégiques avec des établissements partenaires d’UMAP qui partagent leurs valeurs et leur vision de l’internationalisation. 

Pour devenir membre, il faut être un établissement d’enseignement désigné et être dotés d’une infrastructure suffisante pour faciliter des programmes d’apprentissage à l’étranger. Pour les établissements canadiens, il n’y a aucun frais associé à la participation. La liste complète des membres d’UMAP se trouve ici. 

Pour plus de renseignements, veuillez visiter bccie.bc.ca/umap ou envoyer un courriel à umap@bccie.bc.ca. 

Coup de cœur!

Saviez-vous que des étudiants du Northern Lakes College travaillent à un projet qui permettra de fournir gratuitement de l’énergie solaire sur le campus? Découvrez comment un projet de cours s’est transformé en initiative écologique qui pourrait favoriser l’usage commun de cette énergie renouvelable.

Nominations

Le Centennial College a récemment nommé le Dr Craig Stephenson au poste de président et directeur général. Il assumera ses nouvelles fonctions le 26 août. Il occupait auparavant le poste de vice-président de l’engagement des étudiants et de la communauté. Il est reconnu pour ses solides compétences en leadership et son style d’enseignement inspirant. 

Événements

Ecocity World Summit 2019
7 - 11 oct. 2019
Vancouver, Vancouver Convention Centre West
Colloque 2019 de CICan sur l’éducation autochtone
4 - 6 nov 2019
Saskatoon, Sheraton Cavalier Saskatoon Hotel
View more

Nous voulons de vos nouvelles!

L’un de nos objectifs principaux chez Collèges et instituts Canada est de promouvoir et partager les innovations et les réussites de nos membres. Et vous pouvez nous aider! Nous voulons entendre parler de vos nouvelles recherches appliquées, vos partenariats industriels et communautaires, l’éducation internationale, vos importants investissements financiers, et plus encore. Ajoutez media@collegesinstitutes.ca à vos listes de distribution pour les médias! Les communiqués de presse et autres annonces de nos institutions membres seront partagés en ligne et avec nos contacts des médias nationaux basés à Ottawa.