Sub Menu

Main Content

CICan lance un nouveau cadre national sur les microcertifications

Ottawa, le 25 mars 2021 – Les Canadiens et Canadiennes étant de plus en plus nombreux à se tourner vers les collèges et les instituts pour mettre leurs compétences à niveau ou se réorienter, les microcertifications n’ont jamais été aussi recherchées et aussi importantes pour l’économie canadienne. Or, la multiplicité d’approches et de programmes proposés dans l’ensemble du pays les rend extrêmement variées. Collèges et instituts Canada (CICan) a donc élaboré un cadre national sur les microcertifications comprenant une définition normative et des principes directeurs pour aider les éducateurs à concevoir des microcertifications prestes et adaptées qui répondent aux normes nationales. Cela aidera aussi les étudiants et étudiantes à choisir la certification qui leur convient le mieux.

Ce nouveau cadre définit une microcertification comme étant la reconnaissance d’un ensemble de compétences évaluées pouvant servir d’ajout, de substitut ou de complément à une reconnaissance officielle ou en constituer une partie. Il explique également le rôle de premier plan que jouent les collèges et les instituts dans l’offre de microcertifications, bien souvent en réponse aux besoins des employeurs de leur collectivité.

Voir le cadre national.

Le travail initial ayant permis d’élaborer cette définition et les principes directeurs a été entamé par un comité spécial formé de vice-recteurs à l’enseignement de collèges et d’instituts de partout au Canada. Après une série de consultations avec les membres de CICan, des employeurs et d’autres parties prenantes, un consensus a été atteint qui est reconnu par les associations régionales de représentation de collèges et d’instituts suivants : Atlantic Colleges Atlantiques, l’Association des collèges privés du Québec, BC Colleges, la British Columbia Association of Institutes and Universities, Collèges Ontario, le Council of Post-Secondary Presidents of Alberta (COPPOA) et la Fédération des cégeps, ainsi que des représentants du Manitoba, de la Saskatchewan et des Territoires du Nord-Ouest.

« Avec la technologie qui évolue à une cadence extraordinaire et qui transforme la majorité des secteurs de l’économie, nous devons tous recourir à l’éducation permanente pour rester à jour, souligne la présidente-directrice générale de CICan, Denise Amyot. Les établissements postsecondaires doivent soutenir les apprenants dans ce nouvel environnement, et l’une des façons d’y arriver est de leur proposer des cheminements pédagogiques adaptés à leurs différents besoins. Les microcertifications constituent une partie essentielle de cet écosystème et l’on s’attend à ce que leur popularité continue de croître. C’est pour cette raison qu’il était si important d’établir une convergence et d’élaborer des principes directeurs avec lesquels nous sommes tous d’accord ».

Afin de mieux comprendre l’évolution du paysage des microcertifications conçues et offertes par les collèges et les institutes, CICan a aussi entrepris une vaste étude sur le sujet. Le rapport détaillé sera publié le 13 avril 2021, date à laquelle aura également lieu un webinaire présenté aux membres de CICan et aux autres parties intéressées.

À propos de Collèges et instituts Canada :

Collèges et instituts Canada (CICan) est le porte-parole des collèges, instituts et cégeps publics canadiens et un chef de file mondial en matière d’éducation axée sur l’emploi avec des programmes en cours dans plus de 25 pays. Ses membres contribuent à une croissance économique inclusive en générant plus de 190 milliards de dollars en retombées économiques annuelles et en travaillant avec une foule de partenaires privés et communautaires pour offrir plus de 10 000 programmes de formation à des étudiants en milieu urbain, rural, éloigné ou nordique.

-30-

 

Pour plus de renseignements :

Julien Abord-Babin
Agent principal des communications stratégiques
Collèges et instituts Canada
Courriel : jabord-babin@collegesinstitutes.ca
Tel: 613-746-2222 poste 3131
Twitter: @CollegeCan