Sub Menu

Main Content

Budget 2018 : il est impératif de soutenir la recherche appliquée pour réaliser les objectifs du gouvernement en matière de compétences et d’innovation

Ottawa, le 22 février 2018 – Compte tenu des diverses initiatives lancées dernièrement par le gouvernement fédéral qui mettent les compétences et l’innovation au premier plan de son programme, il est à présent temps d’apporter un soutien additionnel aux activités de recherche appliquée menées par les collèges et les instituts. Cela demeure une préoccupation principale des collèges communautaires, des cégeps et des instituts de technologie du Canada qui attendent avec impatience de trouver au Budget 2018 des mesures reconnaissant le rôle critique qu’ils jouent dans l’écosystème d’innovation du pays.

En dépit d’une nette croissance de leurs activités de recherche, les collèges et les instituts n’ont accès qu’à environ 2,5 % du financement fédéral de la recherche menée dans les établissements postsecondaires. Cela n’est tout simplement pas assez pour répondre à leurs besoins et à ceux de leurs partenaires. Ils se voient ainsi contraints de refuser des partenaires potentiels du secteur privé, ce qui laisse un potentiel considérable d’innovation inexploité.

Avec plus de 30 collèges et instituts impliqués au sein des supergrappes d’innovation récemment annoncées par le gouvernement, il n’y a aucun doute que les entreprises canadiennes, et parmi elles des milliers de PME, reconnaissent la valeur de leurs connaissances et leurs compétences spécialisées en recherche appliquée. Mais il reste encore beaucoup à faire pour établir un financement de base et favoriser la mise en place de partenariats.

« Notre priorité absolue reste l’obtention d’une augmentation substantielle du financement du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté destiné aux activités de recherche appliquée que mènent nos membres en partenariat avec des organismes de tous les secteurs d’activité du pays, a déclaré Denise Amyot, présidente-directrice générale de Collèges et Instituts Canada (CICan). Pour nous, ces investissements constituent une contribution distincte d’importance pour la réalisation des objectifs gouvernementaux en matière d’innovation et de compétences, et ils complèteront les initiatives résultant de la révision du plan horizontal d’innovation, la création d’Innovation Canada et le lancement des supergrappes d’innovation. »

C’est également l’avis des dirigeants de collèges et instituts de tout le pays qui se sont rencontrés la semaine dernière à Ottawa à l’occasion du Colloque de CICan sur la recherche appliquée. Il est évident que le besoin de financement additionnel pour la recherche n’a jamais été aussi fortement ressenti que c’est le cas à présent dans l’ensemble du système des collèges et des instituts.

 

Recommandations de CICan en vue du budget 2018 :

  • Porter dans un premier temps le financement actuel de la recherche appliquée menée dans les collèges à 100 millions de dollars par an, pour ensuite l’amener à 300 millions de dollars par an d’ici 2022.
  • Lancer un nouvel investissement de 25 millions de dollars par an comme soutien à la recherche pour les bureaux de recherche appliquée des collèges et instituts, de sorte à stabiliser leur rôle de pôles d’innovation dans leurs collectivités et leur région.
  • Investir dans un deuxième cycle du Fonds d’investissement stratégique destiné aux établissements postsecondaires et prioriser les investissements qui rendront les campus plus adéquats au plan environnemental, y compris plus éco-énergétiques et mieux adaptés aux priorités établies, que ce soit par rapport à l’éducation des Autochtones, au développement de l’entrepreneuriat ou à l’innovation.
  • Investir davantage dans l’éducation de base des adultes, la formation aux compétences essentielles et la mise à niveau des acquis pour les Autochtones de sorte à améliorer leurs perspectives d’emploi et à soutenir le développement économique des collectivités autochtones, rurales, éloignées et nordiques.
  • Investir 26 millions de dollars par an pour appuyer la programmation et les services de soutien global recommandés par la Commission de vérité et réconciliation dans les établissements d’enseignement postsecondaire afin d’accroître le recrutement des étudiants autochtones, leur persévérance aux études et leur réussite.
  • Accroître les mesures d’encouragement fiscal pour que les employeurs gardent leurs apprentis jusqu’à la fin de leur troisième ou de leur quatrième année d’apprentissage et la validation de celui-ci.
  • Investir dans des pépinières d’entreprises pour les entrepreneurs en herbe des collèges et instituts de sorte à accroître les débouchés professionnels pour les jeunes diplômés et les possibilités de reconversion professionnelle pour les apprenants adultes.
  • Financer des occasions d’apprentissage intégré au travail à l’étranger pour les étudiants des collèges et des instituts de sorte à leur permettre d’acquérir les compétences dont ils ont besoin pour être compétitifs sur les marchés mondiaux.

Pour en savoir plus sur chacune des recommandations, veuillez télécharger le mémoire soumis par CICan au Comité permanent des finances de la Chambre des communes ici.

 

À propos de Collèges et instituts Canada:

Collèges et instituts Canada (CICan) est le porte-parole des collèges, instituts et cégeps publics canadiens et un chef de file mondial en matière d’éducation axée sur l’emploi avec des programmes en cours dans plus de 25 pays. Ses membres contribuent à une croissance économique inclusive en générant plus de 190 milliards de dollars en retombées économiques annuelles et en travaillant avec une foule de partenaires privés et communautaires pour offrir plus de 10 000 programmes de formation à des étudiants en milieu urbain, rural, éloigné ou nordique.

-30-

 

Pour plus de renseignements :

Julien Abord-Babin
Agent principal des communications stratégiques
Collèges et instituts Canada
jabord-babin@collegesinstitutes.ca
Tel. : 613-746-2222 poste 3131
Twitter : @CollegeCan