Appel aux soumissions
Sub Menu

Main Content

Congrès de connexion de CICan 2020 : appel de présentations

Le Congrès annuel de CICan est l’événement le plus important en son genre au Canada! Il facilite la création de liens entre les établissements postsecondaires de tout le pays et du monde entier. En 2020, ces liens se concentreront sur notre intelligence collective.

Les soumissions seront acceptées jusqu’au
8 décembre 2019

Nous recevrons les présentations dans les deux langues officielles et nous encourageons le bilinguisme. Envoyez-nous donc des présentations créatives et, s’il vous plaît, décrivez les aspects de votre séance qui appuieront le thème général du congrès : L’intelligence collective !
Soumission de présentation(s)

À propos du thème de congrès

Le développement des personnes et des sociétés dépend de l’art d’utiliser toutes les formes d’intelligence. En appliquant une méthode holistique et créative pour répondre aux besoins très divers de la population étudiante, les collèges et les instituts contribuent au développement de l’intelligence individuelle et collective. Ce thème s’observe bien à Montréal, notre merveilleuse ville hôte, centre renommé de culture, d’écologie et d’intelligence artificielle!

Ce congrès s’articule autour des six thèmes décrits ci‑dessous, tandis que l’éducation et l’inclusion des Autochtones seront traitées comme des thèmes transversaux. Les participants à toutes les séances se pencheront sur les leçons apprises et sur les possibilités d’avenir pour le système collégial.

Diriger vers l’excellence

S’adressant aux équipes de direction qui regardent vers l’avenir, dont les membres de conseils d’administration et les PDG, ce volet du Congrès offrira des séances sur la planification et sur la création de structures institutionnelles qui incitent au changement et qui misent sur les compétences diverses des professeurs, des employés et sur l’adoption de nouvelles technologies.

En voici quelques exemples :

  • L’établissement de partenariats intelligents en vue de développer un rôle de leadership au sein de vastes collectivités.
  • La création d’établissements flexibles capables de saisir des occasions tout en atténuant les risques.
  • La gouvernance inclusive : faciliter l’embauche, le maintien de l’effectif et la réussite des Autochtones et des membres d’autres groupes sous-représentés comme les immigrants, les étudiants étrangers, les personnes LGBTQ2+ et les étudiants qui vivent avec un handicap.
  • Le rôle que doivent assumer le PDG et le Conseil d’administration pour la « collecte d’amis » en vue d’une collecte de fonds.

Orienter la réussite étudiante

Les séances offertes sur ce thème examineront les orientations que les établissements peuvent adopter pour garantir la réussite de leurs étudiants. Il s’agira, entre autres choses, de créer des espaces d’inclusion intelligents, de promouvoir la santé physique et mentale et de se servir de technologies nouvelles pour renforcer les services de soutien fournis depuis la demande d’admission jusqu’au placement professionnel.

En voici quelques exemples :

  • Établir des partenariats avec des chefs et des communautés autochtones pour améliorer les résultats des étudiants.
  • Mener de la recherche et des évaluations institutionnelles à l’aide de données probantes afin de valider les investissements effectués dans les services aux étudiants.
  • Créer un campus qui offre des services, des programmes et des installations pour améliorer la santé physique et mentale d’étudiants issus de divers contextes et ayant différents besoins.
  • Utiliser des technologies et des approches nouvelles qui révolutionnent les services aux étudiants en reflétant ce qui motive les étudiants à l’heure actuelle.

Reconcevoir la pédagogie

Les méthodes d’enseignement doivent s’adapter pour prendre en compte les changements qui affectent la salle de classe. Ce thème examinera les nouvelles méthodes d’enseignement et d’évaluation que les collèges et les instituts peuvent appliquer pour libérer l’apprentissage dans les salles de classe traditionnelles. Il pourra s’agir d’apprentissage mixte et virtuel, de méthodes d’apprentissage traditionnelles autochtones et de mécanismes d’apprentissage intégrés au travail dans le monde de l’IA.

En voici quelques exemples :

  • Appliquer de nouvelles méthodes d’apprentissage pratique et compléter l’enseignement en salle de classe par des projets de recherche appliquée, par l’apprentissage intégré au travail, par des stages d’apprentissage et par des placements coopératifs.
  • Répondre aux besoins de développement et de perfectionnement des compétences en offrant de l’éducation continue, en enseignant des compétences essentielles, en donnant de la formation de base aux adultes et en soutenant l’évaluation et la reconnaissance des acquis (ERA).
  • Incorporer le savoir et les traditions culturelles autochtones aux programmes de cours et aux méthodes d’enseignement.
  • Établir des partenariats pour créer des liens et élaborer des stratégies qui comprennent des technologies nouvelles et des choix d’apprentissage mixte afin d’offrir des occasions d’apprentissage à tous les Canadiens, surtout dans les communautés rurales, éloignées et nordiques.

Incarner la durabilité

Les participants aux séances de ce thème chercheront des moyens d’étendre le rôle de chefs de file que jouent déjà les collèges et les instituts à la poursuite (ou à l’atteinte) des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Pour assurer la durabilité dans de nombreux secteurs, ils se pencheront sur l’élaboration des programmes de cours, sur les méthodes de recherche appliquée axées sur des solutions et sur le développement de campus verts intelligents.

En voici quelques exemples :

  • Intégration des principes de durabilité écologique et du développement des compétences dans les programmes de cours.
  • Élaboration de plans institutionnels sur la durabilité : succès, défis, stratégies et pratiques exemplaires.
  • Établissement de normes écologiques : inclusion de facteurs écologiques dans la conception d’immeubles et de projets, installation de sources énergétiques de remplacement, facilitation de l’accès au transport écoénergétique.
  • Renforcement des partenariats avec les membres de la collectivité, comme les petites et moyennes entreprises, les peuples autochtones et les gouvernements, afin de renforcer la durabilité.

Stimuler l’innovation

Les séances de ce thème porteront sur le développement d’une culture d’innovation dans les établissements d’enseignement, sur les façons d’encourager les étudiants à l’entrepreneuriat, sur l’intégration de la recherche appliquée dans les programmes de cours et sur l’élaboration de solutions intelligentes pour résoudre des problèmes actuels.

En voici quelques exemples :

  • Accroître la capacité des départements de recherche appliquée à répondre aux besoins croissants des entreprises locales et des entrepreneurs.
  • Développer une culture d’innovation dans les établissements d’enseignement et encourager les étudiants à mener des activités entrepreneuriales et novatrices.
  • Lancer des entreprises sociales et novatrices afin d’atteindre des objectifs de responsabilité sociale.
  • Incorporer la recherche appliquée dans les programmes de cours.

Réaliser l’internationalisation

Ce thème portera sur l’expansion d’une pensée axée sur le monde et sur les stratégies internationales. On y discutera de tout l’éventail d’activités que mènent les collèges et les instituts à l’étranger, comme le recrutement d’étudiants dans d’autres pays, le développement de l’EFTP et de l’égalité des sexes dans le monde, ainsi que des activités favorisant la mobilité internationale des étudiants canadiens.

En voici quelques exemples :

  • Recrutement des étudiants et présence dans des marchés cibles afin de diversifier la démographie de votre population étudiante.
  • Projets de développement internationaux qui contribuent à la responsabilité sociale des collèges et des instituts.
  • Le rôle de chefs de file des collèges et des instituts dans l’établissement de partenariats de recherche appliquée internationaux.
  • Les pratiques exemplaires en matière de services aux étudiants étrangers.

Types de séances

Panel (60 minutes)

Un panel peut être organisé et soumis par un groupe ou par une personne qui présente un sujet sur lequel elle désire lancer le débat. Les propositions doivent indiquer si le panel sera modéré par une personne désignée à cet effet ou par les panélistes eux‑mêmes. Chaque panel n’aura pas plus de trois présentateurs.

Feu de camp (60 minutes)

Les séances en feu de camp commencent par la présentation d’une idée, d’une initiative ou d’un projet. Au bout de 15 à 20 minutes, le ou les présentateurs laissent la parole aux participants en se contentant d’animer le débat. Ils invitent les participants à offrir des commentaires, des opinions ou des questions. Ce style de discussion permet aux participants d’orienter leur propre apprentissage et de décrire leurs expériences. Chaque feu de camp n’aura pas plus de trois présentateurs.

Présentations éclair (10 minutes)
Les présentations éclair brossent un tableau des multiples facettes d’un sujet à débattre. Chaque exposé n’a qu’un présentateur et ne doit pas dépasser 10 minutes.
Soumission de présentation(s)

Processus de sélection

Les examinateurs évalueront chaque proposition en fonction des critères décrits ci‑dessous. CICan élaborera le programme du congrès à partir de leur classement et de leurs commentaires afin d’offrir un ensemble bien équilibré de séances de grande qualité qui répondront aux intérêts des participants.

Critères de sélection

Les examinateurs évalueront les propositions à partir des critères suivants :

  • La séance ou la présentation proposée offrira aux participants des leçons, des outils et des idées réalisables qu’ils pourront à leur tour présenter à leur établissement d’enseignement, à leur organisme ou à leur collectivité.
  • La séance ou la présentation proposée inspirera les participants par son initiative ou par sa recherche novatrice, révolutionnaire et axée sur les solutions.
  • La séance ou la présentation proposée offrira aux participants des compétences nouvelles ou renforcera leurs compétences actuelles.
  • La séance ou la présentation proposée favorisera un apprentissage actif en appliquant efficacement les techniques d’engagement de l’auditoire.
  • La séance ou la présentation proposée correspondra au sujet global du congrès, L’intelligence collective, et s’insérera dans l’un de ses thèmes ou le complètera (p. ex. Éducation autochtone, Inclusion).

Recommandations pour préparer une bonne proposition

  • Sachez bien à qui vous vous adressez. Qu’avez-vous à offrir d’utile et de pertinent à votre auditoire? Décrivez ce que les participants retireront de votre séance.
  • Concentrez votre proposition sur un sujet très particulier destiné à modifier le système d’enseignement postsecondaire (p. ex. une initiative réussie ou un projet de recherche).
  • N’hésitez pas à bien approfondir votre sujet! Un grand nombre de participants s’attendent à un contenu spécialisé et approfondi.
  • Décrivez les données probantes qui appuieront votre présentation.
  • Trouvez des partenaires d’autres établissements d’enseignement. Les propositions qui présentent le point de vue de plusieurs organismes sur un travail similaire sont toujours très bien accueillies.
À propos de Collèges et instituts Canada
Collèges et instituts Canada (CICan) est le porte-parole des collèges, instituts, cégeps et polytechniques au Canada et un chef de file en éducation pour l’emploi, déployant des programmes dans plus de 25 pays. Les membres de CICan contribuent 190 milliards de dollars chaque année à l’économie du Canada, mais également à sa croissance économique inclusive par leur travail avec l’industrie et leurs partenaires communautaires, offrant plus de 10 000 programmes aux apprenants des collectivités urbaines, rurales, en région et nordiques.

Soumission de présentation(s)