Un nouveau concept d’habitation « branché »
Sub Menu

Main Content

Un nouveau concept d’habitation « branché »

Okanagan College, Colombie-Britannique

Les dynamiques familiales au Canada se diversifient rapidement, mais l’industrie immobilière tarde à s’y adapter. Auparavant, les familles demeuraient dans une même maison durant plusieurs décennies, voire plusieurs générations. De nos jours, selon l’Institut Vanier de la famille, chaque Canadien est propriétaire en moyenne de cinq domiciles au cours de sa vie, passant dans plus grand ou plus petit au gré des enfants qui naissent, grandissent et quittent le nid familial. Souvent, les familles rénovent plutôt que de déménager, ce qui peut s’avérer coûteux et perturbant.

La notion traditionnelle de maison familiale devient en quelque sorte obsolète. Les familles d’aujourd’hui ont besoin de modèles d’habitation qui s’adaptent rapidement et facilement à leurs besoins changeants. Une solution éventuelle est l’expansion ou la contraction du modèle d’habitation en fonction de cette évolution. Mais adapter nos modèles d’habitation requiert d’adapter tout ce que ces derniers contiennent, ce pourquoi ce projet de recherche explore les circuits électriques prêts-à-raccorder selon les besoins.

C’est le développeur visionnaire d’Okanagan Andrew Gaucher, aussi président du chapitre Okanagan de l’Urban Development Institute, de Catalyst Land Development et de sa société fondatrice G Group, qui a effectué des démarches auprès d’Okanagan College en 2016 afin de recevoir un appui en recherche pour explorer son idée.

Gaucher a fait équipe avec un étudiant en menuiserie de 17 ans, un étudiant apprenti électricien et un enseignant en électricité, qui est aussi un chercheur émergent, afin d’explorer la possibilité de développer un concept d’unités d’habitation révolutionnaire. Il voulait réaliser sa vision d’espaces de vie modulaires qui pourraient s’assembler et éventuellement se détacher.

« Pour amener cette idée de modularité à la réalité, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit de pouvoir ajouter un module à son habitation ou de l’enlever lorsque la famille change », souhaitait Gaucher. « Des raccords sécuritaires, stables et fiables sont cruciaux. On pourrait penser que des systèmes existent déjà qui répondent à ce critère, mais je n’en ai trouvé aucun. L’idée est de s’éloigner d’un câblage de tous les raccords au réseau électrique. »

Le chercheur d’Okanagan College a analysé la situation puis recommandé un système de raccord pour filage électrique qui est déjà courant dans l’industrie lourde. Ce système a été choisi pour sa résistance aux intempéries, sa conformité au Code canadien de l’électricité et sa manipulation simple et sécuritaire par les propriétaires, même lorsque l’alimentation est raccordée. Le problème électrique de ses habitations adaptables étant résolu, M. Gaucher s’attaque à d’autres problèmes de construction et d’infrastructure.

« Nous valorisons réellement l’appui du Collège, de Luke et Noah et du gouvernement fédéral. L’opportunité d’innover et de créer ou de raffiner des approches différentes aux besoins d’habitation existe bel et bien et c’est formidable d’avoir ce type de ressource au bout des doigts en Okanagan. » (Andrew Gaucher)

Funding: Les Subventions de recherche et développement appliquée (RDA), CRSNG, Programme d'innovation dans les collèges et la communauté, The G Group
Partners: The G Group

About Okanagan College
Situated in one of Canada’s most picturesque and dynamic regions, Okanagan College offers more than 130 different programs, and credentials that range from certificates to bachelor’s degrees to post-baccalaureate diplomas. With more than 55 years of transforming lives and communities through quality education and training, Okanagan College connects with the … Lire plus