Main Content

mai 17, 2018

Partager les fruits de la recherche : état de la filière pomicole en Okanagan

La superficie du sol de la Vallée de l’Okanaga dédiée à la pomicuture est tombée de 35 % entre 2001 et 2011, entraînant des changements considérables dans l’industrie. Ces profondes répercussions sur le traitement et la distribution ont suscité l’intérêt de deux professeurs de l’école de commerce de l’Okanagan College, Lee Cartier et Svan Lembke, qui ont voulu étudier la situation et les nouvelles occasions qu’elle suscite. Leur travail s’est porté en particulier sur les liens au sein d’une grappe. Une grappe est un ensemble d’entreprises, de fournisseurs et d’autres organisations connectées entre elles à l’intérieur d’une zone géographique et... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Robotisation de l’encartonnage de la palettisation

Des billets de loterie voyants et lustrés procurent à leurs propriétaires des places à Fantasyland – destination si prisée que Pollard Banknote ltée, producteur mondial à grands volumes de billets, peine à en produire suffisamment à son usine ontarienne de Sault-Sainte-Marie pour répondre à la demande. Pour étendre son marché, il doit rendre son emballage plus efficient. C’est là qu’entre en jeu la robotisation. Ce besoin a mené à un partenariat avec des chercheurs de Sault College, invités à développer un logiciel personnalisé et à concevoir et déployer l’équipement dans le laboratoire de robotique du collège. En travaillant avec Sault... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Un grand problème pour le petit port de Little Harbour

Dans la pittoresque région de Little Harbour en Nouvelle Écosse, la vie et les loisirs des résidents sont inextricablement liés à l’eau. Plus de 650 résidences permanentes ou saisonnières, ainsi que six aires de cueillette de mollusques y longent les 31,5 kilomètres de berges. Mais la beauté et la prospérité des lieux sont compromises par les niveaux de contamination de l’eau dans le port, en hausse depuis plusieurs années. Les coliformes fécaux, principal contaminant, sont des bactéries contenues dans les matières fécales et pouvant s’accumuler dans les tissus des mollusques. La présence de coliformes fécaux et des bactéries pathogènes qu’ils... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Un nouveau concept d’habitation « branché »

Les dynamiques familiales au Canada se diversifient rapidement, mais l’industrie immobilière tarde à s’y adapter. Auparavant, les familles demeuraient dans une même maison durant plusieurs décennies, voire plusieurs générations. De nos jours, selon l’Institut Vanier de la famille, chaque Canadien est propriétaire en moyenne de cinq domiciles au cours de sa vie, passant dans plus grand ou plus petit au gré des enfants qui naissent, grandissent et quittent le nid familial. Souvent, les familles rénovent plutôt que de déménager, ce qui peut s’avérer coûteux et perturbant. La notion traditionnelle de maison familiale devient en quelque sorte obsolète. Les familles d’aujourd’hui... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Résidus de malt recherchés : Red River College et des microbrasseries leur donnent de la valeur

Qui l’eut cru ! Les fonds de bouteilles de bière, quand la fête est finie, ont plus à offrir qu’il n’y paraît. Red River College et deux microbrasseries locales de Winnipeg ont fait équipe afin de récupérer les drêches de brasserie qui restent en fin de procédé. Leur expérimentation révèle qu’un peu d’imagination et d’innovation peut mener loin. Ensemble, ils ont formé une sorte de miso -- pâte à base de grains de soja fermentés qui constitue un ingrédient de base de la cuisine japonaise. Les drêches sont un sous-produit de l’industrie brassicole et servent normalement à la nourriture animale.... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Combattre le climat arctique pour tester le contrôle du changement climatique

L’Arctique se réchauffe à une cadence plus soutenue que dans d’autres régions de la planète. Les conséquences sur les modes de vie, les routes, les infrastructures et la faune du Grand Nord canadien sont inimaginables pour quelqu’un vivant dans les régions méridionales. Néanmoins, il est possible que le Nord donne les signes précurseurs de ce qu’il se produira ailleurs et procure une occasion hâtive d’apprendre au sujet des effets du changement climatique et des moyens pour les réduire. L’Arctique contient également d’immenses quantités de gaz à effet de serre entreposés. Les conséquences de leur relâchement dans l’atmosphère sont méconnues. Pour... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Laisser retomber la poussière : Red River College y contribue au bénéfice de l’environnement

On compte trois millions de kilomètres de voies non pavées dans le monde. Le passage des véhicules motorisés soulève de grandes quantités de poussière, contribuant grandement à la pollution et à la suspension de niveaux élevés de particules dans l’air, avec les conséquences pour la santé et l’environnement que l’on connaît. Pour contrer ces effets, l’entreprise de Winnipeg Cypher Environmental ltée a collaboré avec des enseignants et des étudiants de Red River College afin de mettre au point un suppresseur de poussière. Il en est sorti un savant mélange non corrosif et écologique, Dust Stop Municipal Blend, capable de remplacer... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Des îles flottantes à la rescousse des plans d’eau

On dit que tomber dans l’exagération peut entraîner certains maux. C’est certainement le cas des nutriments dans l’eau. Une surcharge de nutriments dans les rivières, lacs et étangs – souvent le résultat d’écoulements des champs, villages et villes avoisinants – risque de surstimuler la croissance de certaines plantes, envahissement qui peut priver d’oxygène et tuer certaines espèces animales marines. On appelle ce processus l’eutrophisation. Le centre d’innovation durable de Lakeland College cherche des moyens capables de réduire les risques d’eutrophisation en éliminant ces nutriments de l’eau grâce à une technique novatrice, les « îles flottantes ». Ce printemps, l’étang qu’abrite... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Anciennes cultures nouveau genre : les topinambours fleurissent à nouveau

Vous savez peut-être reconnaître les fleurs jaunes du topinambour, semblables à de petits tournesols qui abondent dans certains potagers pendant les mois d’août et de septembre. Pour l’entreprise embryonnaire NovaGreen, la valeur de ce tubercule se trouve au-delà du regard, sous la superficie du sol. Les topinambours sont une espèce indigène de la famille du tournesol. Prisé pour sa valeur nutritive par les Amérindiens, on dit que c’est grâce à lui que certains colons de la Nouvelle-France sont parvenus à survivre. Exporté vers l’Europe, il est devenu très courant comme aliment puis a, plus tard, servi principalement de nourriture animale.... Lire la suite
Lire la suite
mai 17, 2018

Un bout de terrain vague pour cultiver le savoir

Le sol exposé – que l’on ne protège pas en contexte d’agriculture, de construction ou d’activité industrielle – risque fort de s’éroder. Les conséquences environnementales de l’érosion sont multiples : perte de terres cultivables, sédimentation des cours d’eau, diminution de la qualité de l’air et, fréquemment, abandon complet d’usages productifs du sol. Cependant, des méthodes existent pour maîtriser temporairement l’érosion et minimiser ces conséquences pendant les activités de construction, jusqu’à ce qu’un couvert le protégeant soit rétabli. Le centre d’innovation durable de Lakeland College est devenu candidat à la maîtrise temporaire de l’érosion lorsqu’une section de ses terres a été... Lire la suite
Lire la suite